abb-productions
Web Hosting

Une guerre civile fait rage au sein de l’UFDG

Grogne-UFDGDes affrontements violents opposant les partisans du président Cellou Dalein Diallo à ceux de son vice président Bah Oury ont eu lieu ce vendredi au siège du parti à Conakry, faisant un mort et plusieurs blessés.

 

La victime, Elhadj Mamadou Diallo, est un journaliste qui observait l’événement pour le site d’information Guinee 7.com. De sources concordantes, il a été tué par balle à la poitrine.

 

Ces incidents, premier du genre en Guinée entre sympathisans d’une même formation politique, font suite à la décision jeudi du Bureau exécutif de l’Union des forces démocratiques de Guinée d’exclure de ses rangs son premier vice président M. Bah Oury pour «indiscipline et insubordination». Une décision que ce dernier a contesté. C’est ainsi qu’il s’est rendu à la réunion du Bureau exécutif de l’UFDG à son siège où la bagarre a éclaté entre ses partisans et ceux de Cellou qui l’avaient empêché d’y accéder.

 

A l’origine de cette exclusion, l’appel de M. Bah Oury à des réformes au sein du parti, y compris le remplacement du président Cellou Dalein Diallo par un autre leader qui serait capable de mener le parti à sa première victoire présidentielle en 2020.

 

Ce à quoi M. Diallo et ses lieutenants sont catégoriquement opposés. Ils accusent M. Bah Oury, qui vient de bénéficier d’une grâce présidentielle après quatre ans d’exil en France, de jouer le jeu du pouvoir guinéen: “diviser pour régner.”

 

Deux fois candidat malheureux à la présidence guinéenne (2010-2015) et à la tête de l’UFDG depuis plus de dix ans, M. Dalein Diallo est soupçonné par les partisans de Bah Oury de vouloir s’agripper au pouvoir. En outre, ses critiques sur la scène politique nationale l’accusent d’avoir ethnisé les débats politiques en Guinée.

 

Quoiqu’il en soit, la crise entre les deux camps du principal parti de l’opposition guinéenne a pris des proportions inquitétantes avec un mort d’homme, faisant croire que la guerre civile” qu’avaient prédit les observateurs au sein de l’UFDG a peut être commencé. Jusqu’où ira cette “guerre” et qui finira par l’emporter seul l’avenir nous le dira. Alsény Ben Bangoura

 

AlloConakry


Imprimer
Commenter

Comments are closed.

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On YoutubeCheck Our Feed