abb-productions
Web Hosting

Nouvelle manifestation à Boké pour l’eau et l’électricité

La ville minière de Boké a de nouveau vibré vendredi au rythme d’une manifestation violente. C’est encore ces jeunes qui s’insurgent contre l’absence d’eau et d’électricité.

 

“Les jeunes armés de gourdins, de cailloux et d’armes blanches ont érigé des barricades dans le centre-ville et dans les périphéries”, selon un témoin cité par BBC.

 

La manifestation a été particulièrement violente. Le siège local du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), parti au pouvoir, a été saccagé. D’autres sources indiquent qu’un manifestant a été tué par balle, suite à des altercations avec “les forces de sécurité venues de Conakry.”

 

Ce genre de manifestations sont devenues fréquentes à Boké, située seulement à 300 km de Conakry. C’est pourtant,  dans cette préfecture du nord ouest de la Guinée que se trouvent les 2/3 de la surface beauxitique du pays, source de dévise importante pour l’économie guinéenne. Mais en dépit de tout, les populations de Boké vivent dans la pauvreté et depuis toujours ils n’ont ni l’eau, ni l’électricité.

 

En revenant dans la rue vendredi ces jeunes manifestants, plongés dans un chômage chronique, veulent aussi dénoncer les promesses non tenues par les autorités guinéennes à l’issue des manifestations précédentes. Signe que cette situation interpelle plus que jamais. AlloConakry


Imprimer
Commenter

Comments are closed.

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On YoutubeCheck Our Feed