abb-productions
Web Hosting

L’ex-président iranien Rafsandjani est décédé

L’ex-président iranien, de 1989 à 1997, Akbar Hachémi Rafsandjani, l’un des hommes clés de la République islamique, est mort dimanche 8 janvier dans l’après-midi à l’âge de 82 ans après un malaise cardiaque. Hospitalisé d’urgence dans l’après-midi, l’ex-chef de l’Etat est mort dans un hôpital de Téhéran, a déclaré un proche conseiller, Hossein Marashi, cité par l’agence de presse Tasnim. Une foule s’est rassemblée devant l’établissement, situé dans le quartier de Tajrish, dans le nord de la capitale iranienne.

 

Proche collaborateur de l’imam Khomeiny, fondateur de la République islamique d’Iran en 1979, M. Rafsandjani a occupé différentes fonctions avant de devenir président de la République en 1989. A 82 ans, l’ex-président demeurait une figure influente de la République islamique et dirigeait le Conseil de discernement, une instance chargée de résoudre les querelles entre le Parlement et le Conseil des gardiens.

 

Ces dernières années, son influence au sein des institutions de l’Etat avait fortement diminué. En 2013, le Conseil des gardiens de la Constitution avait rejeté sa candidature à l’élection présidentielle en raison de son « âge » avancé. Mais avec son soutien et celui de l’ex-président réformateur Mohammad Khatami, l’actuel président modéré Hassan Rohani a remporté l’élection de juin 2013.

 

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei a salué l’ex-président Akbar Hashemi Rafsandjani, comme un “compagnon de lutte” en dépit des “différences”, dans un message publié par les médias iraniens.

 

“Avec regret, j’ai appris la mort soudaine d’un vieux compagnon de lutte (…) Notre collaboration remontait à 59 ans, cette disparition est particulièrement dure”, a écrit M. Khamenei, ajoutant que les “différences” n’avaient “jamais réussi à rompre totalement notre amitié”. AFP

 

AlloConakry


Imprimer
Commenter

Comments are closed.

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On YoutubeCheck Our Feed