abb-productions
Web Hosting

Le pont Kaaka, une fierté pour les usagers

Les populations de la préfecture de Coyah ont salué,  avec honneur, la construction du pont à Kaaka sur la Route Nationale N°1, reliant la capitale, Conakry, à la presque totalité des préfectures du pays en passant par celles de Coyah et Kindia.

 

C’est un pont de 130 mètres à poutres en béton précontraint avec cinq travées, deux culées et quatre pieux, deux voies de 4 mètres chacune avec un accotement de 0,5 mètre et deux trottoirs de 1,5 mètres chacun, soit une largeur totale de douze mètres, pour permettre une circulation confortable des véhicules et des piétons.

 

Il est réalisé par le Japon dans le cadre de la Coopération Financière Non-Remboursable du Japon, pour un montant d’un milliard six-cent six millions de Yens (1.606.000.000¥), soit environ cent trente-un milliards de francs guinéens (131.000.000.000GNF), a-t-on indiqué.

 

A l’occasion de son inauguration, jeudi, 15 juin 2017, dans la Commune Rurale (CR) de Kouria, par le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé, en présence de l’ambassadeur du Japon en Guinée, Hisanobu Hasama, la population riveraine de cette préfecture a manifesté sa joie.

 

L’ancien pont Kaaka a été réalisé par un blanc du nom de Kaaka dans les années 50 et qu’aujourd’hui des gens attribuent ce nom à un guinéen qui serait appelé Koumadian Keita (KK). C’est dommage !, a déploré Moussa Camara, sage de la CR de Kouria.

 

«Nous sommes touchés à plus d’un titre par ce bijou que le gouvernement japonais a réalisé. Notre localité va charger désormais de visage à travers les lampadaires qui vont briller sur ce pont», a estimé le sage Moussa Camara.

 

Fatoumata Camara est vendeuse à quelques mètres de ce pont : «Kouria, à travers cette réalisation, est une fierté non seulement pour les usagers de la route, mais surtout pour les vendeuses qui parcourent toute la journée des kilomètres à la recherche du quotidien.

 

Avec cette réalisation, je ne vais plus parcourir de longues distances pour  vendre. Je suis soulagée à plus d’un titre», a-t-elle manifesté.

 

Dénonçant les tracasseries des services de la Gendarmerie et la Police sur ce tronçon, Aboubacar Sow, chauffeur de taxi, a fait savoir, que ce pont vient résoudre l’une de leurs préoccupations.

 

Avec la réalisation de cette infrastructure de franchissement, les usagers de la route, ainsi que les populations riveraines, vont pousser un ouf de soulagement, car c’est un sombre passé, du fait des embouteillages monstres et des accidents si meurtriers, qui vient d’être définitivement tourné pour longtemps.

 

A noter, que la réalisation de ce pont s’inscrit dans la politique de l’Aide Publique au Développement (APD) du Japon envers l’Afrique. AGP

 

AlloConakry


Imprimer
Commenter
Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On YoutubeCheck Our Feed