abb-productions
Web Hosting

Le Cirque Mandingue: des plages de Conakry au Cabaret Sauvage

Le Cabaret Sauvage à Paris accueille jusqu’au 29 octobre le Cirque Mandingue de Guinée, une troupe de danseurs, acrobates et contorsionniste née il y a quinze ans en Guinée où, faute de moyens, elle s’entraîne sur les plages de Conakry.

 

Le Cirque Mandingue dévoile son nouveau spectacle, Afro Cirkus, une commande spéciale de Meziane Azaïche, le créateur et directeur du Cabaret Sauvage, qui fête cette année ses vingt ans.

 

Sans grands moyens, cette petite troupe parvient, avec un savoir-faire certain, à une belle alternance de tableaux d’ensemble, de prouesses individuelles, de numéros de danse qui tiennent en haleine le spectateur pendant presque une heure et demie. Presque, car le spectacle, jusque là bien rythmé, s’essouffle un peu sur la fin.

 

Cheick Tidiane Seck (claviers, chant), l’un des plus éminents musiciens maliens, et le burkinabè Adama Bilorou (djembé, balafon, kora, congas…) impulsent leurs grooves et leur percussions mandingues.

 

A ces deux musiciens s’ajoute David Chazam, animateur, présentateur, disc-jockey, seul “toubab” (blanc) de la troupe.

 

Dans ce cirque, entre pyramides, exercices au mât chinois, acrobaties, le danseur Mohamed Diare – son imitation de “Thriller” de Michael Jackson est irrésistible -, le facétieux Philippe Diallo, et le contorsionniste Aboubacar Bangoura, se distinguent particulièrement.

 

Ce dernier, surnommé “Bouba”, le plus jeune à 19 ans d’un Cirque Mandingue qu’il a rejoint en 2012, exécute deux performances hallucinantes où son corps se disloque, suscitant l’admiration ou l’effroi du public.

 

Yamoussa Camara, dit Junior, dirige depuis quinze ans le Cirque Mandingue, dont la particularité est que la plupart des membres sont orphelins et vivent dans la rue.

 

“A Conakry, c’est très très dur”, a confié Junior à l’AFP. “Cet engagement, ça va nous donner six mois d’autonomie”, explique celui-ci.

 

Six mois pendant lesquels sa troupe peaufinera sur la plage ses numéros, dans l’espoir d’autres contrats, en Europe.

 

Le Cabaret Sauvage, un chapiteau implanté dans le parc de La Villette, est un des lieux phares dans la capitale pour les musiques du monde et d’autres spectacles venus d’ailleurs. AFP

 

AlloConakry


Imprimer
Commenter

Comments are closed.

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On YoutubeCheck Our Feed