abb-productions
Web Hosting

L’Afrique doit doubler ses investissements dans les infrastructures

La baisse constatée en 2016 s’explique principalement par la brusque décrue des investissements chinois, à 6,4 milliards de dollars, contre 20,9 milliards en 2015.

 

Mais le niveau de 2015 était exceptionnel, et s’expliquait par de gros investissements chinois dans des chemins de fer, note le rapport. En moyenne, les investissements chinois se sont élevés à 12 milliards par an sur la période 2011-2016, ce qui fait de la Chine le premier investisseur international en Afrique.

 

En revanche, les Etats africains ont davantage investi en 2016 (26,3 milliards, contre 24 milliards en 2015).
Le secteur des transports vient en tête des investissements en 2016 avec 24,5 milliards de dollars (39,2% du total), suivi par le secteur de l’énergie (20 milliards, 31,9%), de l’eau et assainissement (10,5 milliards, 16,9%) et des TIC (1,6 milliard, 2,6%).

 

L’ICA a été lancé en 2005 pour promouvoir le développement des investissements dans les infrastructures en Afrique. Il compte parmi ses membres les pays du G8, l’Afrique du Sud, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, la Commission Européenne, la Banque Européenne d’Investissement et la Banque de Développement d’Afrique Australe. AFP

 

AlloConakry


Imprimer
Commenter

Comments are closed.

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On YoutubeCheck Our Feed