abb-productions
Web Hosting

Fin des Assemblées de printemps, la délégation guinéenne fuit la presse

Malado KabaAu terme de plusieurs jours de mission, la délégation guinéenne aux Assemblées de printemps 2016 du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) a quitté la capitale américaine ce lundi 18 avril pour Conakry.

 

Ces Assemblées étaient l’occasion pour les délégués des pays membres de discuter un certain nombre de questions concernant la réduction de la pauvreté, le développement économique et les financements internationaux.

 

Pendant son séjour, la délégation guinéenne avait également participé à plusieurs rencontres destinées à faciliter les échanges entre la Guinée et le personnel de la Banque et du FMI.

 

Mais rien à filtrer de ces rencontres. Les délégués Malado Kaba, Mama Kany Diallo et Mohamed Doumbouya, respectivement ministre de l’économie et des finances, celle de la coopération internationale et celui du budget, contrairement à leurs homologues d’autres pays, ont fui la presse.

 

C’est ainsi qu’ils ont décliné, sans fournir la moindre raison, la demande d’interview de plusieurs médias dont AlloConakry qui cherchait à savoir un peu plus sur les résultats de leur mission et sur la situation financière du pays.

 

Selon les partenaires internationaux, la situation financière de la Guinée est exhangue. On parle même d’une nouvelle récession économique, le pays n’ayant pas connu de croissance depuis bientôt trois ans.

 

Mama Kany Diallo, ministre de la coopération le jeudi 14 avril à Washington

Mama Kany Diallo, ministre de la coopération le jeudi 14 avril à Washington. AlloConakry

Les autorités attribuent cette crise à l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus ebola qui sévissait alors en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. Mais nombreux sont les observateurs, y compris ceux de la Banque mondiale et du FMI, qui blament la mauvaise gestion des ressources existantes .

 

Dans une tribune récente, le chef de file de l’opposition M. Cellou Dalein Diallo, a accusé le gouvernement du président Alpha Condé d’avoir détourné des centaines de millions de dollars au grand dam de la misère des populations guinéennes.

 

“Le Gouvernement a offert des marchés de gré à gré, qu’il a caché aux institutions de Bretton Woods, plus de 800 millions de dollars, soit 1 552 milliards de francs guinéens octroyés au clan présidentiel pour financer la campagne et s’enrichir. Quand le FMI et la Banque mondiale ont découvert cela, ils ont voulu trouver des ressources pour compenser parce qu’ils ont mobilisés la banque centrale pour octroyer des garanties aux sociétés bénéficiaires de ces marchés publics en violation flagrante des statuts de la banque centrale. Quand la mission du FMI est venue en Guinée, sa revue n’a pas été conclue parce que la planche à billet au niveau de la banque centrale a atteint 1 800 milliards de francs guinéens. Cet argent est tombé dans la poche de quelques individus”, a révélé l’ancien Premier ministre.

 

Le gouvernement guinéen n’a pas démenti ces accusations de l’opposition, renforçant la notion que le pays a été effectivement pillé et que la crise de trésorerie est réelle. Parmi les victimes de cette situation figurent les diplomates évoluant à l’étranger. Ces laissés pour compte qui, depuis bientôt 8 mois, n’ont ni budget, ni prime de fonctionnement, ni salaire et personne ne veut en parler.

 

Pour stabiliser la situation financière du pays, le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé, le mois dernier, la sixième et la septième revue des résultats économiques obtenus par la Guinée dans le cadre du programme appuyé par un accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC). La décision a permis au pays de décaisser 18,36 millions de DTS (environ 25,6 millions de dollars. Un appui certes non négligeable dans cette période de vaches maigres. La question qui demeure est de savoir si les nouveaux ministres du budget et de l’économie et des finances ont l’expérience nécessaire et indispensable pour relever le défi. Alsény Ben Bangoura

 

 

AlloConakry


Imprimer
Commenter

Comments are closed.

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On YoutubeCheck Our Feed