abb-productions
Web Hosting

Contrôle renforcé sur la TUV à Conakry

Depuis le déclenchement, lundi dernier  du contrôle de la taxe unique  véhicules (TUV) ou vignette, c’est une ambiance électrique qui règne entre usagers et agents de la police routière dans la circulation à Conakry.

 

Ce contrôle motivé par la Direction nationale des Impôts, a réduit la circulation des véhicules et motos sur certains tronçons de la capitale guinéenne ; les usagers surtout les transporteurs en commun  fuient ce contrôle en empruntant les ruelles des quartiers, où sont, parfois crées, des embouteillages.

 

Avec la persistance de la  réticence de certains usagers à payer la taxe unique, eut égard au temps de la vache maigre, comme l’affirment certains d’entre eux, la police routière quant à elle, continue de traquer et d’immobiliser tous les véhicules qui n’ont pas la vignette 2017.

 

“Aucune négociation n’est possible avec nous dans la circulation ; ce sont les instructions données par la hiérarchie. On te prend par défaut de vignette, tu paies sur place ou nous immobilisons l’engin jusqu’au paiement “, a fulminé Honoré Faya Mara, Commandant du peloton de la Sécurité routière de Dixinn qui avait plus de 30 véhicules immobilisés dans son parc à la minière, au moment du passage de l’AGP.

 

Selon le ministère du Budget, les recettes engrangées pour cette taxe unique sur les véhicules s’élèvent pour le moment à plus de 34 milliards GNF pour environ 124 000 vignettes délivrées. Alors qu’avant la reforme, elles n’étaient que de 10 milliards pour 360 000 vignettes, a précisé le ministre du Budget lors du dernier conseil des ministres, tenu jeudi 27 juillet à Conakry. AGP

 

AlloConakry


Imprimer
Commenter

Comments are closed.

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On YoutubeCheck Our Feed